Vous êtes ici

L'édito de juillet/août

La joie des petites choses

« Les sages de toutes les religions et de toutes les cultures s’accordent à dire que l’art de vivre consiste à se satisfaire de peu... C’est ne pas avoir de besoins excessifs.

La satisfaction qui apporte la sérénité est signe de liberté intérieure : je suis content de l’eau que je bois, par exemple, du pain que je mange, mais je ne le suis vraiment que si je bois cette eau en y prenant attention, si je sens qu’elle me désaltère et combien je suis heureux de boire de l’eau fraîche. Et de la même manière, je ne suis satisfait du pain que je mange que si j’en goûte consciemment la saveur.

Mais il y a aussi autre chose : je perçois l’eau et le pain comme des bienfaits de Dieu. Ils ne me reviennent pas de droit. Dieu m’en fait don pour mon bien. Cette satisfaction que je ressens est donc aussi liée à la gratitude. L’ingrat n’est jamais satisfait. Il aspire toujours à plus.

Qui se sait une créature de Dieu lui est aussi reconnaissant de ce qu’il lui offre.

Nous ne saisissons pas toujours les occasions de manifester notre reconnaissance pour un bienfait. Faire une pause et prendre conscience de ce qui m’est offert à l’instant présent met en œuvre une spirale de la gratitude qui me permet de découvrir tout à coup mille occasions de l’exprimer...

« Le jour où je me suis habitué à prononcer consciemment le mot « merci», j’ai senti que je possédais là une baguette magique capable de tout transformer. »
(Mikhaël Aïvanhov)

L’être reconnaissant identifie à chaque instant les dons que Dieu lui offre : le sourire d’un frère, une belle rencontre, un échange agréable, l’éclosion d’une rose, le soleil qui brille, la possibilité de faire une bonne journée en aidant ou en réconfortant quelqu’un.

Je dois donc m’exercer à m’arrêter sur l’instant que je vis afin de m’apercevoir de ce qu’il me suggère et y répondre avec gratitude. Ma vie alors se transformera : je ne serai plus reconnaissant parce que je suis heureux, mais je serai heureux parce que je suis reconnaissant. Se transformeront aussi la tristesse et l’abattement...

On peut être reconnaissant pour cette nouvelle journée qui nous donne l’occasion de
nous lever, d’aller vers les autres et de leur faire plaisir.

La reconnaissance unit tous les êtres quelle que soit leur religion. Toutes les sociétés et tous les hommes savent ce qu’est la gratitude. Celui qui est reconnaissant passe pour être un sage, un homme bon. Celui qui se sent uni aux autres et qui sait que nous dépendons tous les uns des autres est serein et satisfait de la vie. »
(Anselm Grün)

Si vous avez du temps pour lire pendant l’été 2022 je vous invite à parcourir le livre de Anselm Grün (moine bénédictin) : «La joie des petites choses» (Ed Salvator).
Bonne lecture.

 

André LAURENT 

Vous pouvez retrouver cet édito dans le bulletin paroissial de juillet/août.

Horaires de messes

Vendredi 27 janvier - 8:30 Église abbatiale Saint-Pierre de Remiremont
Samedi 28 janvier - 8:30 Église abbatiale Saint-Pierre de Remiremont
Samedi 28 janvier - 18:00 Eglise Saint-Nabord de Saint-Nabord
Dimanche 29 janvier - 9:00 Eglise Saint-Etienne de Saint-Étienne-lès-Remiremont
Dimanche 29 janvier - 10:30 Église abbatiale Saint-Pierre de Remiremont
Mardi 31 janvier - 8:30 Église abbatiale Saint-Pierre de Remiremont

Nos Paroisses